Quand les nouvelles organisations de travail impactent les décisions d’achats

Le recours massif au télétravail impacte les priorités et les investissements des directions des systèmes d’information (DSI). Ils recentrent leurs investissements sur des priorités stratégiques.

L’urgence est au maintien de l’activité en situation de crise ce pourquoi la DSI constitue un élément vital de l’entreprise par sa fonction de support informatique. Elle doit assurer le bon fonctionnement, la gestion et l’implémentation des système d’information de l’entreprise malgré la situation actuelle. Le défi du basculement des équipes vers ce nouveau mode de travail à distance doit s’accompagner d’une communication efficace et de technologies.

Quels domaines technologiques sont priorisés ?

Les responsables IT recentrent en premier lieu leur attention sur la cybersécurité suite aux multiples cybermenaces constatées. 7/10  DSI anticipent même une augmentation des budgets qui sont consacrés à la sécurité informatique. C’est également le cas pour le cloud public et les services d’infrastructure (info DSI). D’autres domaines devraient bénéficier d’un maintien ou d’une hausse des budgets comme l’intelligence artificielle et le machine learning.

D’un point de vue global les investissements IT sont attendus à la baisse cette année du fait des conséquences de la pandémie sur l’économie mondiale. A cela s’expliquera une accalmie quant au marché de l’emploi IT.

Quelles conséquences pour le marché IT ?

On note un entrain collectif suite à cette situation mondiale inédite, des entreprises vers une amélioration de leurs systèmes d’information et de leur digitalisation. Cette accélération des transitions numériques des entreprises due à la crise pourrait engendrer un recrutement plus conséquent.

Effectivement, les résultats de l’entreprise résultent des performances de leurs infrastructures. Ces leviers de croissance sont primordiaux et dans ce contexte, l’opportunité d’innover est à saisir. Ces évolutions digitales et technologiques sont bénéfiques aussi bien aux clients qu’aux collaborateurs.

Les entreprises rencontrent parfois des difficultés liées aux infrastructures. Celles-ci freinent alors leurs projets numériques et face à des enjeux IT non anticipé peuvent entraîner un manque de visibilité sur les applications, des systèmes trop lents, des dysfonctionnements sur les nouveaux systèmes difficiles à diagnostiquer ou encore une mauvaise performance réseau.

Si l’objectif est d’assurer une reprise rapide et efficace de l’activité, le recours à des consultants informatiques devient inévitable et des prestataires de services de toutes tailles seront requis pour faire face à la crise.