Dynamiser et sécuriser les achats de prestations intellectuelles

Dans un monde de plus en plus digitalisé, les acheteurs de prestations intellectuelles se doivent désormais d’élargir leurs panels pour dénicher les compétences nécessaires à leurs projets. Analyse avec Frédéric Doumenc, Président Fondateur d’Opteamis, marketplace d’achats de prestations intellectuelles.

 

Les plateformes, nouvel outil incontournable pour piloter ses achats ?

Frédéric Doumenc : Effectivement cela fait plusieurs années que l’on voit émerger de nombreuses plateformes sur le marché.

Aujourd’hui, l’avantage avec les plateformes c’est qu’elles donnent accès au marché dans sa globalité. La demande vient des Directions Achats : elles souhaitent sécuriser et simplifier leurs processus achats. Elles ont réellement besoin d’être outillés et c’est vers ces plateformes qu’elles se tournent davantage pour piloter leurs achats.

Globalement, ces plateformes simplifient le processus achats et deviennent véritablement le guichet unique. Elles mettent à disposition des indicateurs clés. Opteamis est d’ailleurs éditeur du 1er baromètre des tendances du marché français des p2i et propose gratuitement son étude.

Ces plateformes, véritables marketplaces, permettent de challenger les prestataires et dynamiser les panels de fournisseurs.

 

Où se trouvent les talents rares ET disponibles ?

Frédéric Doumenc : Chez Opteamis ! (rires)

De plus en plus d’acteurs entrent sur ce marché. Des sociétés fleurissent chaque jour, on note aussi le boom du freelancing : il y a maintenant un vaste choix de profils et donc une difficulté à trouver le bon. A noter toutefois un petit déclin du freelancing ces derniers trimestres.

La problématique des ESN a d’ailleurs évoluée au fil du temps. L’objectif est double : trouver des missions chez des clients, mais surtout de dénicher des profils qualifiés. Pour cela, les entreprises de services du numérique se tournent aussi vers ces modèles de plateformes.

Sur Opteamis, sont présents + de 6 000 ESN et + de 250 000 consultants, salariés et freelances, ce qui représente un large éventail de profils. Grâce à un algorithme, qui croise les besoins des clients aux compétences disponibles, le profil idéal est trouvé en quelques clics !

 

IA dans la stratégie achats : réalité ou fantasme ?

Frédéric Doumenc : Vaste question ! Chez Opteamis, on croit en l’IA ! Nous le développons et l’utilisons quotidiennement, notamment grâce à l’algorithme de sourcing/matching qui permet de cibler rapidement les meilleurs profils selon différents critères.

Cette “IA” apporte plusieurs avantages aux acheteurs : consolider et maîtriser les dépenses mais aussi optimiser et automatiser les actions achats.

 

Une marketplace peut-elle être RSE ?

Frédéric Doumenc : Les priorités des Directions Achats sont l’optimisation des coûts mais également d’avoir une collaboration constructive avec leurs fournisseurs sans oublier d’être outillés pour piloter leurs achats dans le respect et la conformité des règles en vigueur. C’est à travers des marketplaces comme Opteamis que les Directions Achats peuvent développer ce lien privilégié avec les fournisseurs. La stratégie RSE permet aussi aux entreprises de mieux gérer les risques et défaillances potentielles liées à la dépendance fournisseurs.

 

Notre article sur Décision Achats ici.

Aller en haut